Les logiciels libres de droits, encore appelés “Free Software” sont des logiciels développés pour être utilisés librement, contrairement aux logiciels propriétaires qui sont généralement vendus. Cependant, face à l’aspect gratuit de la plupart des logiciels libres de droits, il arrive souvent que l’on se demande comment ces derniers peuvent générer de l’argent.

Les financements comme sources de revenus

Les logiciels libres de droits bénéficient généralement de plusieurs financements. Pour la plupart, ils bénéficient d’un financement participatif encore appelé “crowdfunding”. Il consiste en ce que les coûts du projet de développement soient partagés entre plusieurs personnes ou entreprises. En cela, plus un logiciel libre de droit paraît très efficace, plus le nombre de participants augmente, et plus le financement augmente également. De plus, certaines entreprises, intéressées par le logiciel, et qui désire le personnaliser, ou y apporter de simples améliorations, financent les développeurs pour l’accomplissement de ce fait. Ce geste ne peut pas être considéré comme un prix d’acquisition, mais plutôt comme une contribution ; au même titre que les publicités et les dons.

Par exemple, une application donnant des conseils sur les bonnes pratiques de jeux d’argent, pourrait être financée par Unibet en Ligne (ici) afin d’en faire bénéficier ses joueurs.

Les dons et les pubs

Nombreux sont les projets de logiciels libres de droits dont les sources de revenus d’argent sont exclusivement des dons. En effet, ces derniers donnent libre court aux utilisateurs de contribuer ou non, à titre de soutien. Certaines personnes affirment que les développeurs qui reçoivent d’énormes contributions pour leur projet de logiciel libre travaillent mieux.

D’autres développeurs par contre compte sur la publicité. La publicité dans ce cas ne concerne pas exclusivement les revenus publicitaires d’autres produits par le biais du logiciel, étant donné que certains de ces logiciels gagnent de l’argent à travers les publicités diffusées sur l’interface du logiciel durant l’utilisation. Il s’agit plutôt ici de la publicité de l’entreprise ou du développeur du logiciel libre de droit. En effet, en publiant un logiciel libre de droits qui s’avère être réussi, l’entreprise ou le développeur fait la publicité de ses compétences. Il peut donc être contacté à tout moment pour d’autres projets de conception de logiciel ; ce qui constitue pour lui une nouvelle source de revenus.

D’autres moyens qui génèrent de l’argent

Il existe bien d’autres moyens qui permettent aux logiciels libres de droits de générer de l’argent. Ainsi, certains de ces logiciels gagnent de l’argent grâce à la rémunération par les moteurs de recherches qui y sont préinstallés ; c’est ainsi le cas de certains navigateurs. D’autres par contre sont rémunérés par la vente d’autorisation d’apposer un logo donné. D’autres encore grâce à des accords commerciaux, ou à des fonds de soutien, ou encore par les services vendus sur le logiciel, etc.